Actualités

Emplois non délocalisables

Qu’ils soient à la recherche d’un compagnon ou d’un apprenti, les bouchers-charcutiers sont autant d’employeurs de proximité, pourvoyeurs d’emplois non délocalisables. La profession offre des perspectives intéressantes pour les jeunes et les moins jeunes (en reconversion).

apprenti boucher, apprentissage

Former un apprenti nécessite du temps. Aujourd’hui, il faut compter deux ans pour accéder au CAP de boucher. Un investissement productif puisque 100% des diplômés sont en capacité de trouver du travail immédiatement.

« Nous observons un phénomène nouveau, les plus jeunes qui ont démarré à seize ans nous reviennent après une autre expérience ou une poursuite d’études. Ces profils sont intéressants. Ils ont 23 ans et plus, sont donc plus mûrs, plus motivés dotés d’un très bon niveau intellectuel. On observe également l’arrivée de personnes en reconversion qui débute une 2e vie professionnelle, à 35 ans et plus » explique André Froment, président de la Commission formation professionnelle au sein de la Confédération nationale de la boucherie, et co-président de l’école nationale de la boucherie.

ESPACE PRO